fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PETIT GLOSSIARE DE COUTURE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
martine



Nombre de messages : 25
Age : 53
Localisation : puy de dôme
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: PETIT GLOSSIARE DE COUTURE   Mer 25 Oct - 9:16

l'Aisance : l'ampleur donné à un vêtement
l'Aplomb : correspond au tombé vertical du vêtement
l'Arête : c'est la crête d'une couture cousue bord à bord... Elle ne doit pas gondoler !!
Arrondir : signifie ajuster un ourlet de jupe ou de robe. La mesure de l'ourlet doit s'effectuer du sol vers l'ourlet et non pas de la ceinture à l'ourlet. (Il existe un petit instrument sur pied coulissant, muni d'une craie de tailleur, qui permet de tracer directement l'ourlet sur le vêtement porté.)
Assembler : réunir plusieurs pièces de tissu par un point de piqûre.
Bâtir : effectuer au point de bâti (point dont la longueur est plus grande qu'un point de piqûre) une premier assemblage souple, permettant un essayage de contrôle et d'éventuelles rectifications. Le bâti se découd et s'enlève sans peine.
le Biais : il s'obtient en pliant le tissu droit-fil lisère contre droit-fil trame. Un tissu taillé en biais s'étire sous la traction de son propre poids. Il est indispensable de laisser les pièces de tissu taillées en biais suspendues sur un cintre au moins 24 heures avant de procéder au montage.
Border : travail de finition qui consiste à poser un biais, une ganse ou un galon sur le bord de l'ouvrage monté.
la Bride : boutonnière que l'on éxécute en formant une petite anse de tissu ou de fil (bride ronde ou brodée) ou bien en repliant un morceau de biais que l'on fixe ensuite sur le bord de la patte (bride capucin).
la Chaîne : on la trouve dans les textiles tissés, elle est constituée des fils parallèles aux lisières. Ces fils ne se détendent pas, c'est le sens choisi pour la longueur des pièces à coudre.
la Coulisse : ourlet ouvert à chaque extrémité, dans lequel on glise un cordon. Elle permet de reserrer un tissu autour de la taille, du cou, du poignet, des chevilles.
Cranter : pratiquer des entailles pour donner de l'aisance aux coutures arrondies.
Creuser : rectifier la courbe d'un arrondi en l'accentuant, ce qui a pour effet de supprimer un défaut de cambrure.
Détendre : allonger, avec précaution, au fer à vapeur la trame d'un tissu.
le Dossé : pièce de tissu pliée en deux, endroit contre endroit, et enroulée sur une planchette rectangulaire. Ce pliage s'appelle aussi "pli marchand".
le Droit-fil : (il est indiqué par une flèche sur les pièces des patrons) il est parallèle aux lisières : il suit le sens des fils de chaîne
l'Embu : excédent d'ampleur rencontré sur le rentré d'un ourlet ou sur le montage d'une couture arrondie (souvent les manches !)
l'Empiècement : pièce rapportée et décorée ou morceau de tissu sur lesquels sont cousues d'autres pièces dans l'intention de les maintenir.
l'Entoilage : ça consiste à donner de la rigidité à une pièce en la doublant avec une toile raide ou en fixant un morceau de toile thermocollante sur la face envers, au fer à repasser.
l'Extra-fort : ruban léger, le plus souvent en fibre synthétique. Sert à renforcer les ourlets des vêtements et des ceintures.
Froncer : former des petits plis réguliers en passant un ou deux fils dans le tissu et en tirant ces fils en sens opposé.
Grigner : Résultat malheureux d'une couture formée de points trop serrés qui froncent ou plissent la surface du tissu. Il est alors IMPERATIF de défaire la couture, d'ajuster le réglage de la machine et de recommancer la piqûre.
la Jeannette : petite planche étroite, montée sur un pied et recouverte d'un molleton. Elle s'utilise pour le rapassage des manches ou des jambes de pantalon. (Et accessoirement, c'est aussi ma grand-mère !)
la Laize : largeur d'une pièce de tissu comprise entre deux lisières (celles-ci étant incluses).
la Lisière est formée des fils de chaîne situés à chaque extrémité de la laize d'un tissu.
Former un onglet : replier à angle droit l'excédent de tissu dans un angle ou sur un ourlet bordant un angle.
la Parementure : partie qui double le revers d'un col ou d'une patte de boutonnage.
la Patte de boutonnage : bande de tissu placée en double épaisseur et sur laquelle sont brodées les brides ou les boutonnières.
la Pattemouille : elle doit être confectionnée dans un tissu blanc 100% coton, non pelucheux et bien lavé pour être débarrassé de tout apprêt. Elle est utilisée durant le travail de montage pour ouvrir les coutures ou aplatir les pinces, sans risque de lustrer ou de brûler le tissu. Elle doit être humectée et non mouillée. Le fer à vapeur ne remplace pas toujours l'usage de la pattemouille.
la Pince : pli en forme de triangle cousue sur l'envers du tissu et destinée à réduire l'ampleur d'une pièce tout en formant un volume.
le Rabat : bande de tissu qui recouvre l'ouverture d'une poche de veste ou de pantalon (poche à rabat) ou d'une pochette. Il peut être cousu séparément ou fait d'un seul tenant.
la couture Raglan : couture effectuée en diagonale pour relier la manche à l'emmanchure.
Remplier : Replier le tissu sur lui-même. (On trouve souvent ce terme lorsqu'on travaille les ourlets)
Renforcer : Piquer à petits points le long de la ligne de couture.
le Rentré : repli du bord sur l'envers du tissu, préparant un ourlet ou la pose d'une doublure.
la Réserve : excédent de matière laissée entre la piqûre et le bord du tissu. Elle peut servir à une éventuelle modification, à une seconde couture ou simplement pour protéger le montage.
les Sonnettes : fils rouges cousues ou fines lamelles de papier collées sur le bord des lisières : elles signalent un défaut.
Sous-piquer : Soulever la parementure (ou la pièce spécifiée) et la piquer dans les rentrés de couture, près de la couture.
Soutenir : Piquer à grand points sur la ligne de couture. A l'assemblage, tirer les fils de canette pour que les dimensions des deux pièces correspondent parfaitement.
Surfiler : effectuer un point de surfil sur le bord des pièces de tissu, à la main ou à la machine, pour éviter l'effilochage.
la Trame : correspond, dans les textiles tissés, aux fils perpendiculaires aux lisières. Les fils de trame sont plus extensibles que les fils de chaîne, ils peuvent être légèrement détendus.
Vissé se dit d'un textile tissé dont la trame, déformée lors du tissage, n'est plus vraiment perpendiculaire aux lisières. Il faut alors redresser la trame par étirage ou repassage à la pattemouille, puis contrôler l'angle à l'aide d'une équerre.
le Zigzag : point effectué à la machine à coudre. Il sert notamment à surfiler les bords du tissu.[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
PETIT GLOSSIARE DE COUTURE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arisème petit prêcheur
» La méthode hypothètico-déductive en géographie et petit lexique méthodiste
» Petit cèpe "de ville" ?
» un petit jeu rigolo ^^
» Le petit baluchon (trousseau) de l'enfant chez l'AM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf :: fiches :: echange de fiche d'habillement-
Sauter vers: