fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LES ETATS PHYSIOLOGIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odray
Admin


Nombre de messages : 141
Localisation : alsace
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: LES ETATS PHYSIOLOGIQUES   Mer 27 Sep - 21:17

LES ETATS PHYSIOLOGIQUES


1-alimentation du nourrisson :

1-allaitement maternel :
Aliment le plus digestible pour le nourrisson, ration stérile et adaptée. Il joue un rôle protecteur grâce aux anti-corps de la mère, il permet le développement d’une flore intestinale responsable de l’acidité locale, permet de protéger des gastro entérites. Mode d’alimentation pratique, à T° idéale, pas de stérilisation.
Il peut y avoir des difficultés : le nourrisson ne tète pas, malformation de la bouche, mamelon mal adapté.
Il peut y avoir des contre indications : maladie contagieuse virale, insuffisance cardiaque.
-composition du lait :
-colostrum (les 3 1er jours : immunoglobuline, protéines, lacto-albumine, caséine).
-glucide du lait : lactose.
-minéraux et vitamines qui correspondent aux besoins du nourrisson.
-sevrage : jusqu’à 2 mois allaitement maternel exclusif : 6 à 7 tétées / jour.ensuite on remplace 1 tétée par 1 biberon le 1er jour et on augmente peu à peu les biberons sur 15 jours environ. Il faut observer le poids de l’enfant durant cette période.

2-l’allaitement artificiel :
Lait de vache déshydraté et supplémenté.biberon : eau en bouteille. Reconstitution du lait : coupage (1 mesurette pour 30 ml d’eau). Les biberons doivent être sterilisés.1er mois : 6 repas de 90ml , 2ème mois : 5 à 6 repas de 120ml, 3ème mois : 5 repas de 150ml, 4ème mois on diversifie.

2-l’alimentation de l’enfant pré-scolaire : 1 à 6 ans.
Il faut prendre en compte le besoin d’entretien et de croissance.
-apport énergétique : 95Kcal/kilo.
-apport protéique : 3g/kilo.
-apport calcique : 0,6 à 0,7g/jour.
Ces valeurs sont variables selon le poids, la taille et l’activité physique de l’enfant.
Les erreurs alimentaires à éviter :
-excès de produits sucrés, grignotage.
-apport insuffisant de produits laitiers, fruits, légumes.
-la consommation de plats trop épicés et de graisses animales cuites (beurre).
-petit-déjeuner insuffisant.

3-l’enfant scolarisé : 6 à 12 ans .
A partir de 9 ans besoins moins importants chez la fillette.
-apports énergétiques : 2000Kcal.
-apports protéiques : 55 à 66g/jour.
-apports calciques : 0,7 à0,8g/jour.
L’enfant n’a besoin de viande qu’une fois par jour.
Les erreurs les plus courantes :
-apport énergétique trop important.
-grande consommation de boissons trop sucrées.
-insuffisance de calcium (1/2 L de lait / jour).
-insuffisance en vitamines, minéraux, fibres.

besoins 1/6 ans 6/12 ans
Apports énergétiques 95 kcal/kg/jr 2000 kcal / jr
Apports protéiques 3g/kg/jr 55 à 66 g/jr
Apports calciques 0,6 à 0,7 g/jr 0,7 à 0,8 g / jr

4-l’alimentation de l’adolescent : 13/16 ans :
L’organisme a des besoins quantitatifs maximaux. Il faut traiter la prise alimentaire cas par cas. Les apports énergétiques sont conditionnés par la taille, le stade de croissance, les activités physiques.
Les apports énergétiques d’un garçon de 10/13 ans sont les mêmes que ceux d’une fille de 10/20 ans : 2500 kcal.
Pour un garçon de 14/20 : 3000 kcal. Les besoins minéraux et vitaminiques sont sensiblement identiques exceptés pour les vitamines du groupe B et les apports calciques.
Les erreurs :
-Régimes amaigrissants, déséquilibrés.
-alimentation basée sur des produits prêts à l’emploi.
-découvertes de modes alimentaires dangereux.
-consommation abusive d’alcool
*cas particulier : l’alimentation en période d’examens : apport particulier concernant certains nutriment et et micro-nutriments. Il ne faut as augmenter l’apport en produits sucrés. Il faut augmenter son apport protéique en vitamines et éléments minéraux. Il faut limiter l’apport en graisses. Il faut : des produits laitiers, des céréales, des légumes, fruits, ne sauter aucun repas.



5-l’alimentation du sportif :

-la ration d’entraînement :
Elle permet à l’organisme de faire ses réserves. Durant cette période, les apports devront être de :
-chez la femme : 2600 kcal.
-chez l’homme : 2800 kcal.
La répartition énergétique doit être de 55% de glucides, 30% de lipides, 15% de protides. (+ un renforcement en calcium pour la contraction musculaire et la solidité des os).
Un apport minéral et vitaminique donnant la priorité au calcium, au fer, au magnésium et aux vitamines du groupe B (métabolisme des glucides). + 2 litres d’eau par jour.

-la ration de compétition :
Le dernier repas doit être pris plus de 3 heures avant l’épreuve :
-une entrée (carottes râpées)
-une viande ou un poisson peu gras (blanc de poulet).
-un féculent avec peu de matière grasse (pâtes).
-un produit laitier (un fromage).
-un fruit (banane).
-eau et pain à volonté.
Durant les 3 heures d’attente, l’apport hydrique doit être de 200ml toutes les 30 mn.
Si la compétition dure plus d’une heure, prévoir un apport en glucides complexes (barre de céréales).

-après l’activité sportive : phase de récupération : elle consiste à éliminer les toxines et à rétablir l’équilibre minéral et le stock en glycogène : boire beaucoup d’eau supplémentée en sodium et potassium. Avoir une alimentation pauvre en protéines et graisses. La 2ème phase de récupération (3 et 4 jours après) correspond à une alimentation de reconstitution riche en protéines.

6-la personne âgée : 60 ans.
Diététique influencée par les stades de vieillissement, l’activité physique, l’état de santé, l’environnement. Chaque cas doit être envisagé à part.
*les principaux facteurs qui influencent l’alimentation des personnes âgées :
-les modifications physiologiques :
-diminution du métabolisme basal.
-affaiblissement de la fonction digestive.
-diminution du fonctionnement du foie et des reins.
-réduction de la fixation du calcium.
-sensibilité accrue du système cardio-vasculaire (athérosclérose).
-les modifications socio-économiques :
-inactivité due au passage à la retraite.
-affaiblissement des ressources financières.
*ANC : les apports énergétiques baissent progressivement (après 50 ans, -10% tous les 10 ans).
-favoriser les glucides complexes, éviter les produits sucrés.
-appauvrir la ration en graisses animales.
-renforcer en protéines d’origine animale (meilleure qualité biologique).
-vitamines et éléments minéraux : apport suffisant en calcium et en fer.
-les fibres peuvent être irritantes pour l’intestin, préférer les légumes cuits, les fruits bien murs.

7-la femme enceinte :
La grossesse s’accompagne de 2 types de transformations :
-au niveau des organes de la mère (annexes) : placenta, liquide amniotique.
-mise en place de réserve graisseuse : pour l’allaitement.
La prise de poids devrait atteindre entre 10 et 13 kgs. A partir du 4ème mois, la prise de poids est d’environ 1,5 kg.
-apports énergétiques :
- + 100 kcal au 1er trimestre.
- + 250 kcal au 2nd et 3ème trimestre.
-apports protéiques : durant la 2nde moitié de la grossesse : + 10 à 20 grammes de protéines / jour fournies par les produits laitiers (1/2 l de lait) et de produits carnés (+ 50 à 100 grammes).
-apports vitaminiques et minéraux :


8-la femme allaitante :
La ration doit être accrue en produits laitiers et en aliments riches en fer. L’augmentation de la ration énergétique doit être d’environ 500Kcal/jour, pour une production de800 ml de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bts-esf-fiches.actifforum.com
 
LES ETATS PHYSIOLOGIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention: Etats généraux du Bouddhisme.
» (1991) Vidéo ovni Gulf Breeze, Floride, Etats-Unis
» Grenoble, 28-30 janvier 2011 : "Etats généraux du renouveau".
» (Janvier 2010) Triangle UFO MUFON, Etats-Unis.
» Les Quatre Etats Sublimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf :: fiches :: Alimentation divers-
Sauter vers: