fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fonction de nutrition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
canaille1979



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: La fonction de nutrition   Sam 30 Sep - 18:12

Alimentation et modes de vie

Introduction

Plus seulement apporter des calories mais aussi :
- Fait de manger
- Manière de manger
- Nature de la nourriture

Homme omnivore car plasticité génétique mais adaptation freinée par le dvp de l’agriculture et sédentarisation
Insertion ds 1 milieu naturel spécifique → cause de pratiques alimentaires avec choix alimentaire restreint et techniques de cuisson (Chine , prédominance du frit r/r bouilli car peu de bois)

Si denrées alimentaires rares → manière de se nourrir dépend de normes (loi du groupe)
Si marge éco. Plus grande → écart entre comportement ind. Et comportement moyen
Régime d’alternance (saisons) → régime d’alternative (profusion de nourriture) fondé sur la mondialisation des échanges
Effets pervers :
- dvp des techniques de prod. → détachement des normes naturelles (maladie du prion dû aux farines animales)
- uniformisation des produits → hégémonie de la restauration rapide → croisade contre la « mal bouffe »

Les pratiques alimentaires des Français
Part budgétaire des français : 31% en 1963 à 20% en 2000 mais pas seulement à cause de l’augmentation des salaires
Catégorie démunie : vol. nécessaire plus importt car seuil incompressibles des dépenses pour besoin vitaux
Catégorie favorisée : accroissement des revenus permet de satisfaire des besoins secondaires

Diminution de la part budgétaire :
- diminution de la taille des familles
- produire à moindre coût → modernisation et hyper marchés

Enquête du CREDOC en 1998 : 41% des Français prêts à diminuer la part du budget si baisse des revenus
Il n’y a plus l’angoisse de la restriction et la peur du manque (connue chez les PA)
Syndrome du rationnement de la 2nd GM : En cas de crise, comme pdt la guerre du Golfe, nbr stockent du sucre et des pâtes.
Manger, voir bien manger n’est plus une priorité pour le bien-vivre → satisfactions autres : voyages, loisirs, sports, habillement

La sociologie de l’alimentation

Ethnologie : conso. alimentaire = fait social et culturel réglée par des coutumes et traditions mais pas seulement pour les techniques de cuisson, ni manière de se tenir à table mais aussi pour goûts / dégoûts
La culture impose les normes de comestibilité → tabous alimentaires (porc pour les musulmans)
Si le besoin de manger est naturel, la manière est une obligation culturelle

Rites alimentaires : fourchettes / baguettes, dinde à Noël, poisson le vendredi
Manger = comportement socialisateur, appartenance au groupe, renfort des liens sociaux
« Convivialité » = terme pour la fonction socialisatrice.
Paroxysme : repas après un enterrement, survie du groupe, triomphe de la vie sur la mort
Comportements solitaires et modernes du snack, self-service et fast-food élimine la convivialité
Idem pour le grignotage → dissolution du lien social par l’individualisme contemporain

Manger = identification à une image collective et se distinguer d’une autre image collective
Restauration rapide pê vécue comme une agression ds certains pays (Russie, chine) : symbole de la victoire de l’impérialisme américain sur des modèles de sté communiste ou traditionnelle.
Manger est un acte de reproduction social → changer d’aliments = rejet ou dénaturation de son identité nationale

Ex : société française avec ses traditions culinaires
Au XVIIème, Montesquieu critiquait ds Les lettres Persanes, l’ethnocentrisme spontané des Français en matière culinaires
XXème : Roland Barthes se penche sur le mythe du « bifteck – frites » = plat national, plat de résistance
La nourriture est chargée d’un investissement affectif : Japonais, nourriture pour la communion avec nature et Brésiliens, recettes et ingrédients variés car mélange culturel du pays
Zeldin parle du «nationalisme gustatif français»
Mais la conso effective ds Français s’est ouverte à toutes les influences culinaires.

Faire la cuisine = activité féminine (3h en 1950 et 2h en 1999 / 30 min pour les hommes)
Mais dans le domaine public, il y a seulement des grands chefs.
Cuisine nourricière / cuisine socialisée et valorisé

La sémiologie de l’alimentation

Manger = consommer des symboles (caviar = symbole de richesse)

Variation des comportements alimentaires selon classes sociales, pas seulement à causes de raisons économiques mais aussi, symbolique que chaque classe attribue à l’aliment
La comestibilité, goûts / dégoûts st fonction de la représentation qu’une classe sociale ou qu’un grp donné a de son corps :
- Ouvriers : corps= force de travail donc aliments consistants, nourrissants
- Employés : Force de travail = esprit, moins d’importance à l’alimentation mais cherche à se rapprocher des classes supérieur → produits à connotations bourgeoise, mets raffinés ou rares
- Catégories professionnelles supérieurs : corps = instrument de sociabilité, outil de communication. Capital à protéger et cultiver. Aliments légers, diététiques, beaux, propre et sains → végétariens ou alimentation purifiée de graisse animale
- Industriels et gros commerçants : goûts proches des classes populaires mais 50% = self-made man. Travail = opportunisme - « boulimie » alimentaire = richesse matérielle et ascension sociale. Gibiers = noblesse du statut (chasse) et nourriture naturelle du paysan
- Cadres supérieures et professeurs : conduites alimentaires de luxe, budget « présentation » idem au budget alimentaire. Professeurs : consommation culturelle, plats exotiques

Habitus et conduites alimentaires
Habitus : ens. des comportements et des représentations socialement déterminés
Les dispositions individuelles et les acquis familiaux et sociaux orientent l’individu vers des représentations de soi, des autres et de la vie en général, et vers des conduites corporelles.

Choix d’un aliment et manière de les manger se « confortent » l’un l’autre, tt en étant l’effet idéologique d’1 condition socio-éco particulière :
- classes populaires = goûts de nécessité, manger pour produire, plaisir immédiat → repas sans cérémonie, tout sur la table, mange en bruits et avec entrain
- Classes bourgeoises : se distinguer des classes populaires et imposer des normes ascétiques et répressives de la vie → mettre les formes, esthétique du repas, ordonnance du repas

Représentation caricaturale mais réalité effective des pratiques. Domination éco et politique de la bourgeoisie impose comme norme le « savoir-manger »
Sylvie Peju (1895) Scènes de la grande pauvreté : Culpabilisation de ceux qui avaient d’autres habitus alimentaires
→ nouvelles formes de manger : on mange « allégé », on boit « light »


Psychologie de l’alimentation

Pour le nourrisson, manger signifie « aimer » et recevoir de la nourriture équivaut à « être aimé » → satisfaction libidinale = gratification

Boulimie : ne mange pas par nécessité mais pour calmer une angoisse qui disparaît après la sensation d’être rempli. Manger= compensation psychique
Besoin d’amour exprimé par la fusion orale à la mère.

Irrationalité des comportements alimentaires = délinquance alimentaire
Aliment= lieu et théâtre du désirs
Manger = aimer et preuve d’être aimé
Pb : survalorisation affective, obstacle importt à une éducation nutritionnelle rigoureuse
Aliment de plus en plus pour le plaisir simple et immédiat

La nourriture moderne, nous empêche de développer nos sens mais encore elle incite à des conduites alimentaires régressives et irrationnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fonction de nutrition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Modes de nutrition des escargots
» Une nouvelle étude sur la nutrition
» logiciel de nutrition
» Cahier de nutrition à télécharger
» Nutrition entérale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf :: fiches :: échange fiche de sciences humaines-
Sauter vers: