fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hygiène et santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
canaille1979



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Hygiène et santé   Sam 30 Sep - 18:15

Introduction générale

Nouveaux comportement → médicalisation de la société induit par des nouvelles maladies (sida), l'allongement de la durée de vie et la vieillesse → nouveaux comportements des usagers envers médecins et médicaments
En France, grosse conso de médicaments (tranquillisants, somnifères et anti-dépresseurs) suite au stress de la vie courante → se soigner vite
Mais aussi recours aux médecines douces moins violente
→ changement de la conception de la maladie au XXème siècle

1943 : G. Canguihem ouvrage Le normal et la pathologie : penser la maladie et la santé en des termes nouveaux
En psychologie, corps en bonne santé = organisme s'adaptant à des conditions bio variées et fluctuantes. la maladie = vie réglée par des normes, qui interdisent au vivant d'avoir une activité plus ample et aisé → vivre dans un milieu "rétréci"
Être en bonne santé = luxe de pv tomber malade et s'en relever, risquer la maladie, oser les limites du déséquilibre, assumer la variation.
La santé et l'hôpital
Hôpital = cadre institutionnellement privilégié de l'accès au soin et de restitution de la santé
2 définitions de l'OMS :
 Établissement desservi de façon permanente par au moins 1 médecin et assurant au malades, outre l'hébergement, les soins médicaux et infirmiers
 L'hôpital est l'élément d'une organisation de caractère médical et social dt la fct consiste à assurer à la pop. des soins médicaux complets, curatifs et préventifs, et dt les services ext. irradient jusqu'à la cellule familiale considérée ds son milieu; c'est aussi un centre d'enseignement de la médecine et de recherche biosociale.

La régionalisation de l'hôpital

Grand rôle sociale dû à :
 le progrès des sciences médicales
 la facilité des communications (associé à l'urbanisation)
Système accessible à ttes les cat. sociales, et à tt lieu géographique
La région constitue alors le cadre adéquat pour un réseau hospitalier coordonnée → régionalisation hospitalière : loi du 21/12/41 et ordonnance du 30/12/58. Idem dans bcq ds pays d'Europe
Application de cette politique lente (résistance des communes) et évolution irréversible (introduction de représentants régionaux dans les commissions admis.)

Intégration des activités préventives et curatives (vaccinations obligatoires, prog hygiène publique, dépistage précoce des maladies)
Dépistage positif → sanction thérapeutique

Pb pour le financer la construction et le fonctionnement d'établissements hospitalier
la collectivité ne peut pas administrer seule les institutions sanitaires dont elle a besoin
2 types de financement :
 intervention du budget de l'état (GB)
 prise en charge de la majorité des dépenses par des régime de SS (nations dvp à éco. de marché)
 Combinaison des deux ds les pays Scandinaves
Mise en place progressive de la régionalisation inévitable → progression en technicité mais abandon de l'autonomie de caractère local → désolidarisation de l'action social local (séparation maison de retraite et hôpitaux)
renforcement de l'admis. régionale des hôpitaux → accroissement des responsabilité de l'échelon centrale en matière de planification national et le dvp du prog. de recherche de l'organisation sanitaire.

La politique hospitalière

Système hospitalier doit occuper place + imptt ds les prog. de dvp
Technique diagnostique et thérapeutique se perfectionnent → investissements croissant en personnel et équipement : dans les pays dvp et augmente
les dépenses hospitalières représente 50% et augmente avec la médecine préventive.
augmentation espérance de vie, contrôle des naissance, succès des thérapeutiques → vieillissement et bcq de cas de maladies chroniques et dégénératives
Saturations des demandes pour les maladies aiguës → demande effective en soins loin des moyens disponibles → crise de la médecine "urgentiste"

La toxicomanie, pb de santé publique

SIDA et toxicomanie = gd pb de santé publique du vingtième siècle.
Usage de drogues → certain nbr de significations à décider
drogues ≠ tabac et alcool car interdit par la loi dc intensité plus forte aux significations → comportement destructeur de sa propre intégrité

Qui se drogue ?

portrait "robot" : 18-20 ans, garçon, citadin, classe moy., sans profession
Mais en réalité classes sociales diverses et situations complexes et variées
Mais 1 seule raison : cas d'usage intensif et réelle dépendance traduisent la convergence de difficultés psychologiques et de pb sociaux propres à 1 individu

La dimension psychologique du pb

conso = symptôme d'une crise individuelle (ms ≠ crise identité d'ado qui est un pb courant)
facteurs :
 familles déchirées (fugues, alcoolisme du père)
 difficultés à communiquer
 pb affectifs et difficultés d'identification
Fuite des parents, mourir des parents, incarnation de leur démission

La dimension psychosociologique du pb

Image négative de l'adulte → milieu parental = "déviance", refus de la place allouée, frein pour la structuration de la personnalité et l'intégration sociale
Double détachement :
 de la famille r/r à la société
 des liens familiaux
Inadaptation → dvp de relations avec des jeunes de même sensibilité ou de même condition psychosociale → octroie ment d'une identité moins culpabilisée et plus défensive
Communauté de toxico ≠ communauté molle, elle a des représentations collectives et des formes de solidarité qui la protègent des images négatives et des attitudes de rejets de la société
Le toxicomane ne vit pas comme un déchet (victime, malade) mais de manière positive, sur le mode de la revendication et de la révolte contre les chose négatives (société et familles)

La dimension sociologique du pb

Toxicomanie = symptôme de dysfonctionnement social dans les lieux de rupture et d'exclusion, franges de la pop. la plus fragile et la plus menacée
 1960-1970: pratique social des jeunes des classes bourgeoises → produits culturalisés, valeur libertaire. Nouveau mode de vie social avec des produit naturels et usages quantitatifs et qualitatifs. Drogues intégrées socialement → distinction des autres classes sociales.
 1980-2000: conso de drogues = toxicomanie, comportement en exclu ou en voie d'exclusion. Désespoir du chômage chez les classes populaires puis pour tous. Moyen de fuites. Elle devient un comportement anomique (Durkheim : de crise, désocialisé, hors de la norme), sans règle d'usages et sans valeur symbolique. A comparer avec l'alcoolisme = pratique de rupture sociale, à cause des difficultés d'intégration, de vie collective dénuée de sens car génératrice d'exclusion

Toxicomanie individuelle = expression la plus aiguë d'une pathologie sociale
Destruction des forces vives et de la jeunesse dans les psychotropes dans les société occidentales (destruction des Indiens d'Amérique avec l'alcool des blancs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hygiène et santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le Soja: bon ou mauvais pour la santé?
» La cigarette n'est pas bon pour la santé !
» Où il est question de complémentaire santé,,,
» l'hygiène naturelle infantile
» Top Santé: article sur le Végétarisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf :: fiches :: échange fiche de sciences humaines-
Sauter vers: