fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odray
Admin


Nombre de messages : 141
Localisation : alsace
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: LA PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE :   Jeu 19 Oct - 10:04

LA PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE :

L’ECS est produite soit par chauffage instantané soit par accumulation à partir d’un ballon.
-risque de brûlures + risques sanitaires : dégagement de monoxyde de carbone, dispersion de légionelles (bactéries).

l Les besoins en eau chaude : selon le nombre de personnes et l’équipement.
Les chauffe-eau fournissent une température entre 60° et 70°, les températures d’utilisation sont souvent plus basses.

1-chauffe-eau électrique (CEE) :

1-appareils à accumulation :

Description :
-une cuve : extérieur : acier émaillé, intérieur : acier galvanisé.
-le calorifugeage : laine de verre ou mousse de polyuréthane : réduction des déperditions thermiques.
-2 canalisations : 1 eau froide sous pression en partie inférieure et 1 eau chaude en haut du réservoir.
-1 thermoplongeur : résistance.
-1 thermostat à canne : Dans une gaine dans l’eau du réservoir il maintient la température de l’eau constante.
-1 coupe circuit thermique : Sécurité qui met l’appareil hors tension en cas de montée excessive de la température.
-1 système de connexions électriques sous le capot.

Fonctionnement :
Quand l’eau atteint la température fixée par le thermostat, il coupe l’alimentation du thermoplongeur. L’eau chaude soutirée est remplacée par de l’eau froide.
La pression de l’eau froide qui arrive au bas de l’appareil provoque la sortie de l’eau chaude dès l’ouverture du robinet. L’eau chaude sort en partie haute.
Quand la température de l’eau diminue, le thermoplongeur se remet en marche sous l’impulsion du thermostat.
Quand il y a déperdition thermique, le thermostat réenclenche le thermoplongeur. Coupure de l’alimentation électrique du CEE par une manette de commande (arrêt ; automatique ; marche forcée).

Classification des appareils :
-CEE à accumulation à chauffe normale : temps de chauffe max. : 8h ; puissance : 12w/l ; 100 à 200l.
-CEE à accumulation à double allure ou double puissance : temps de chauffe max. Inférieur à 1h ; puissance : 12w/l, puissance complémentaire : 48w/l ; 100 à 150 l.
-CEE à accumulation à faible capacité : temps de chauffe max. : 20 min à 1h, puissance 9 à 20w/l ; système d’appoint : 10 à 30 l.

2-appareils instantanés :
L’eau est chauffée au fur et à mesure de la demande : 60w/l ; 5l/min à 40°.


3-installation :
-emplacement : le plus proche du lieu de tirage le plus fréquent, il faut calorifuger les canalisations pour éviter les déperditions thermiques.
-alimentation électrique : le circuit d’alimentation des CEE à accumulation doit être fixe. Il se fait par une boite de connexion murale avec mise à la terre (16A). Circuit indépendant avec le disjoncteur différentiel.

4-le choix de l’appareil :
En fonction du nombre de personnes, des habitudes, de la place, l’appareil doit être protégé de la corrosion par une anode et avoir la norme NF.

2-le chauffe eau solaire :

1-description :
-1 circuit de réchauffage de l’eau par l’énergie solaire composé de capteurs solaires sous le toit. Le rayonnement solaire est absorbé par la plaque métallique située sous la paroi en verre. 1 serpentin rempli d’eau circule dans des conduits en cuivre sous l’effet d’une pompe de circulation.
-1 circuit de sous tirage d’eau. 1 arrivée d’eau froide au bas de la cuve et 1 sortie d’eau chaude en haut.

2-fonctionnement :
L’eau circule dans le capteur, se réchauffe en absorbant le rayonnement solaire grâce à l’effet de serre du capteur.
-1 pompe électrique assure la circulation de l’eau vers l’échangeur tubulaire.
-1 thermostat différentiel commande la pompe.

3-installation :
Seul ou monté en série : 2 ballons avec un CEE à accumulation ou gaz ou 1 corps de chauffe électrique.
Avantage : énergie gratuite, non polluante, sans risque pour l’utilisateur.
Inconvénients : facteurs de perte, coût de l’installation élevé et problème de l’ensoleillement.

3-chauffe eau gaz :
Alimenté au gaz de ville : butane (intérieur) : propane (extérieur). Il peut y avoir dégagement de monoxyde de carbone polluant chimique mortel. Il y a des modèles avec ou sans sécurité.
-sécurité en cas d’extinction de la veilleuse.
-sécurité en cas d’encrassement du corps de chauffe.
-sécurité atmosphérique.
Les intoxications au monoxyde de carbone (Co) : gaz invisible, inodore, mortel, il réduit la quantité d’O2 dans le sang. Symptômes : fatigue, nausées, céphalée, somnolence, syncope.

1-les appareils instantanés :

Description :
-1 corps de chauffe cylindrique.
-1 brûleur atmosphérique muni d’1 veilleuse ou non, contrôlé par un thermocouple qui assure la sécurité.
-1 sécurité par ionisation de flammes.
-1 dispositif d’allumage : piezo electric ou électronique.
-1 sélecteur de température d’usage.
Fonctionnement :
Les produits de combustion traversent un corps de chauffe et cèdent leur chaleur à l’eau froide qui circule dans un serpentin en cuivre. L’évacuation des gaz de fait par un conduit de fumée ou un circuit étanche. Le rendement est de 75%.

Les différents types d’appareils (au gaz) :
-les chauffe eau instantanés :
Puisages de courte durée, n’alimente qu’1 point d’eau (puissance : 8,7kw ; 50l).
La pièce doit être ventilée car les appareils ne sont pas raccordés à un conduit d’évacuation des gaz brûlés et ils rejettent les produits de combustion dans la pièce.
-sécurité coupe gaz (thermocouple).
-sécurité atmosphérique coupe gaz.
-sécurité entretien.
-les chauffe bains instantanés :
Ils ont différentes puissances.
Production d’eau sans limite de durée. Pour plusieurs points d’eau raccordés à un conduit de fumée. Le local doit être muni d’une arrivée d’air permanente et doit avoir un volume d’air min de 15m3.

Les systèmes n’exigeant pas de cheminée :
-les appareils à circuit étanche de combustion : le circuit prélève l’air nécessaire à une bonne combustion et évacue les gaz brûlés à l’extérieur de la pièce.
-les appareils à extraction mécanique ou circuit étanche : un ventilateur refoule les produits de combustion vers l’extérieur.

Appareils de collectivités :
Un ventilateur ou extracteur est placé à la sortie du corps de chauffe : il refoule les produits de combustion vers l’extérieur.

2-appareils à accumulation :

fonctionnement :
L’eau chauffée est stockée (réserve d’eau à température constante).

Description :
Un réservoir calorifugé est traversé par un conduit dans lequel d’élève un produit de combustion du brûleur. Sécurité thermocouple ou ionisation de flammes. Thermostat pour commander l’arrivée du gaz au brûleur.

Les différents types d’appareils :
En fonction du temps de chauffe :
-a chauffe normale : 2 à 4 kw ; 30 à 45l.
-a chauffe rapide : 8 kw ; 50 à 200l.
-ultra rapide : 12 kw ; 500l.

Appareils de collectivités :
puissance : 330 kw ; 500l/h à 65°.
Brûleur à air soufflé, sécurité par ionisation de flammes et allumage électronique.
Appareils à gaz : -thermocouple ou bilame : veilleuse.
-ionisation de flammes : sans veilleuse allumage automatique.
La veilleuse commande l’allumage de la rampe à gaz et provoque l’inflammation du gaz au brûleur (veilleuse à contrôle atmosphérique).

Installation :
GDF : canalisation rigide fixe, robinet d’arrêt mural, dispositif de ventilation pour assurer un apport d’air extérieur neuf suffisant. Système d’évacuation, points de puisage.

Choix des appareils :
-NF.
-qualité de l’installation.
Avantages et inconvénients des appareils instantanés et à accumulation :
-chois de l’énergie, disponibilité.
-capacité, nombre de personnes.
-habitudes.
-place disponible.
-coût de la production d’ECS.
-besoins en consommation (T°, volume).

4-economie d’énergie :
-supprimer les fuites : calorifuger ballons et canalisations, réduire les distances entre productions de chaleur et robinets.
-ne pas utiliser dans une pièce non chauffée.
-robinet thermostatique.
-adapter la T° d’eau aux besoins.
-détartrage régulier.
-système solaire.
-adapter la taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bts-esf-fiches.actifforum.com
 
LA PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TWIDO SUITE - Production Eau Chaude Sanitaire
» carnet suivi eau chaude sanitaire légionellose
» production liaison froide, chaude ou mixte
» PLAN MAITRISE SANITAIRE
» eau chaude et débit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf :: fiches :: echange de fiche de STHE-
Sauter vers: