fiches de bts esf

fiches de bts gratuit et échange
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 L’INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LE LOGEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
odray
Admin


Nombre de messages: 141
Localisation: alsace
Date d'inscription: 26/09/2006

MessageSujet: L’INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LE LOGEMENT   Jeu 19 Oct - 9:49

L’INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LE LOGEMENT






1-le voyage de l’électricité :
1-le réseau de transport :
A la sortie des centrales de combustion, le courant est transporté par des lignes très haute tension (400 000 v). Parvenues à proximité des zones d’utilisation, il est abaissé par des postes de transformation à haute tension (90 000 v à 60 000 v).
2-le réseau de distribution :
Le courant est acheminé vers les usagers par des réseaux moyenne tension (20 000 v) puis des réseaux bas tension (380 v ou 230 v). La livraison au client se fait soit par un réseau souterrain soit par une ligne aérienne jusqu’au compteur.

2-le matériel de l’installation électrique :
1-le compteur :
Appareil de mesure de la consommation électrique, il est la propriété de d’EDF, il est scellé. On installe de + en + des compteurs électroniques. Indications : intensité (A), tension (v), consommation (kWh), fréquence (Hz), puissance de l’abonnement (KvA).
2-le disjoncteur :
a-l’ancien modèle :
Commande générale de l’installation, permet de mettre hors tension l’installation. Il disjoncte automatiquement en cas de surcharge.
b-le disjoncteur différentiel : 500mA.
Commande générale de l’installation, permet de mettre hors tension l’installation + protection de l’usager. Le disjoncteur différentiel ne peut fonctionner que s’il y a mise à la terre, il se déclenche lorsqu’une partie métallique d’un appareil électrique raccordé à la terre est mis accidentellement sous tension. Il détecte une fuite en mesurant la différence d’intensité entre le fil de phase et le neutre.
c-interrupteurs différentiels : 30mA.
Le disjoncteur principal est complété par des interrupteurs différentiels à haute sensibilité sur les circuits présentant des risques importants. Obligatoire depuis la norme de 1991 sur les prises de courants et les appareils situés en salle d’eau.
3-la protection des circuits électriques : Les coupe circuits.
En cas de surcharge, le fusible fond ou le disjoncteur divisionnaire se déclenche avant que les fils électriques ne soient abîmés. Il y a 3 catégories de coupe circuits :
-les plombs : matériel périmé depuis 1975.
-Les cartouches fusibles : le fusible est contenu dans une cartouche à remplacer quand le fusible fond. Les cartouches sont regroupées sur un tableau de répartition.
-les disjoncteurs divisionnaires : remplacent de + en + les fusibles. Installations construites après 1991. un petit disjoncteur est placé au départ de chaque circuit. En cas de surcharge, seul le disjoncteur concerné se déclenche.
4-choix et pose des conducteurs : Fils électriques :
Chaque circuit doit comporter 3 conducteurs de même section (phase, neutre, terre) en rapport avec l’intensité maximum qu’il peut admettre. Le conducteur est composé d’une enveloppe de PVC dans laquelle il y a une âme en cuivre. Les enveloppes en PVC ont différentes couleurs :
-mise à la terre : jaune + vert.
-neutre : bleu.
-phase : rouge ou noir ou marron.
Pour la poser, soit encastrée dans une paroi, soit apparente sous plinthe.
5-les prises :
Chaque catégorie de prise correspond à une grosseur de fil adapté à l’intensité du courant (16, 20, 32 A). Toute nouvelle installation depuis 1991 pour tous les locaux doit être équipée de prise de terre à éclipse.

3-la sécurité électrique :
1-les points essentiels :
-la mise à la terre : relier une prise de terre par un fil conducteur, les masses métalliques pouvant être mises accidentellement sous tension suite à un court-circuit. Cela concerne le gros électroménager comportant une enveloppe métallique. Les petits appareils électroménagers à fiche plate peuvent être utilisés à condition d’être classe 2 : double isolation.
La mise la terre peut être faite de différentes façons :
-1er système : 1 piquet vertical enfoncé dans le sol à au moins 2 m de profondeur, à l’abri du gel et de la sécheresse.
-2nd système : 1 conducteur posé dans une tranchée à distance des canalisations existantes (au moins 20 cm) et à 1 m de profondeur.
-3ème système : Système de la boucle à fond de fouilles. Au moment de la construction, un câble entourant la maison est enterré permettant les fuites vers la terre.
-4ème système : Dans les immeubles collectifs anciens on utilise la conduite d’eau avec un tronçon isolant avant le compteur général. Il faut s’assurer qu’aucun élément plastique n’interrompt la continuité électrique de la conduite d’eau. Une plaque posée près du compteur doit signaler l’utilisation de la conduite d’eau pour la mise à la terre.
-présence d’un dispositif dfferentiel : p.23
-réalisation d’une liaison équipotentielle dans la salle d’eau : une liaison équipotentielle existe principale existe dans un logement. Elle relie à la terre toutes les canalisations métalliques. Une liaison doit être réalisée dans la salle d’eau : elle relie les éléments conducteurs dans les volumes 1, 2, 3 entre eux et à la prise de terre.
2-la sécurité dans la salle de bain : p.21
Volume 0 : intérieur : rien.
Volume 1 : au-dessus de la douche : rien sauf chauffe eau si :
Volume 2 : 60 cm autour de la baignoire : pas de prise sauf rasoir.
Volume 3 : 2,40 m à partir du volume 2. on peut mettre les interrupteurs, prise de terre et appareils ayant les symboles suivants :
3-le matériel de sécurité :
-prise de courant à éclipse.
-appareils de classe 2 :
-prise rasoir.
-les fiches à broches protégées : isolées sur une partie de leur longueur.

4-L’installation électrique dans le logement
Les regles à respecter pour une installation électrique sure :
-emplacement du compteur.
-disjoncteur différentiel 500mA.
-vérifier la mise à la terre.
-interrupteur différentiel 30mA.
-disjoncteur divisionnaire (fusibles).
-un circuit pour une fonction.
-5 points d’utilisation maximum par circuit (prises, lumières, chauffage).
-respect des 3 zones de la salle de bain et de la liaison équipotentielle spécifique.
-matériel respectant NF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bts-esf-fiches.actifforum.com
 

L’INSTALLATION ELECTRIQUE DANS LE LOGEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Installation Internat + Licorne ...
» logement maison art et metiers
» Logement près de Bordeaux3
» Affectation à l'Inetop : logement de fonction, indemnités ?
» Besoin d'un logement pour la rentrée 2013?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
fiches de bts esf ::  :: -